Logo.

Vous êtes ici : Site photo de Michel MAGNIER > Le laboratoire > Photoshop > Intérêts >

Intérêt d'un logiciel de traitement...

... en général. De Photoshop en particulier

          En règle générale :
- qui est maître à 100% de sa prise de vue ?
- qui n'a jamais fait une seule photo sans élément parasite ?
- qui n'a jamais eu une photo trop ou pas assez exposée ?
- qui sait faire une photo au format exact de la publication dès la prise de vue ?
- etc .
- etc ...

          Personnellement, je n'ai pas encore trouvé l'oiseau rare !
          Pour passer de l'appareil à la publication, dans TOUS LES CAS , une photo doit être revue et éventuellement corrigée.
          Alors, autant apprendre à utiliser un logiciel de ptraitement d'image pour faire les travaux nécessaires à notre publication personnelle.

          L'objectif n'est pas de savoir ce que fait tout le logiciel. Ce ne serait que de la recette de cuisine.
          En revanche, il faut savoir améliorer, corriger une photo. Pourquoi pas avec un logiciel de traitement d'image.

Corriger la prise de vue

          Le premier rôle du logiciel de traitement est naturellement la correction des ennuis de prise de vue.

          Le matériel a ses limites, tant l'appareil que l'objectif ou les accessoirs. Le sujet n'est que rarement exempt de toutes anomalies gênantes.

          Le logiciel de traitement sert d'abord à ça.
          Et, suivant toutes les propositions du marché, le choix n'est pas facile. D'autant que souvent, ce n'est pas gratuit. C'est le cas de Photoshop.


          Ci-contre : le cygne de premeir plan détruit l'image : par recadrage, on ne peut le faire disparaître sans enlever toute l'eau devant le cygne sujet.
Alt

Format de sortie

          Format = type de fichier.

          Photoshop propose une longue liste de types de fichiers.
          En fait, seuls quelques-uns sont utiles au photographe amateur :
- Le format .JPeg : toutes photos destinées à être lues sur un écran, notamment au travers d'Internet.

- Le format .Psd : c'est le format natif de Photoshop. Il est à utiliser quand on veux sauvegarder le travail de retouche, à chaque phase près. Inconvénient majeur : ces fichiers sont d'autant plus lourds que le travail a été important.

- Le format .Tiff : à utiliser quand on veut conserver des fichiers à imprimer dans les meilleures conditions.

- Le format .Pdf : c'est le format le plus simple pour transmettre des informations sans avoir de soucis d'impression, de correction éventuelles, etc.

Alt

Format d'exposition

          Format = dimensions de la photo à présenter.

          Si on reste sur une présentation sur écran, il convient d'utiliser l'écran dans ses meilleures conditions : le photo est donc adaptée, par exemple : 16/9°.

          Si on présente ses photos sur papier :
- le format d'oimpression doit être pris en compte.
- la qualité d'image doit être prise en compte.

          Le logiciel est très pertinent pour ajuster le fichier image aux conditions de présentation tant sur un écran que sur papier au travers d'une impression de qualité.

          Exemple : je veux présenter cette photo imprimée dans un cadre carré.
Alt

Aller au-delà de la photo

          « Faire des montages », de la création photographique est une évolution tout à fait envisageable pour tout photographe.

          Un our ou l'autre, le démon titillera...

          La seule solution, c'est de passer par la maitrise d'un outil performant.


          On peut encore trouver d'autres excuses pour passer à l'acte.

          Mais, il reste une raison suffisante : comme le photographe corrigeait les clichés argentiques, le travail de post(traitement reste et restera encore longtemps une dimension incontournable de la photographie.

Alt

Mais, pourquoi Photoshop ?

          Il est certain que d'autres logiciels peuvent faire l'affaire.
          Des gratuits : Photofiltre - Gimp, notamment.
          Des payants : Corel draw, et d'autres.

          Actuellement, Photoshop se présente sous deux formes :
- le modèle Photoshop Elements qui est une solution réduite de Photoshop, mais qui apporte les outils nécessaires au photographe amateur ;
- le modèle Photoshop Créative Cloud qui est devenu achetable avec la solution de location (145€ par an), ce qui le rend abordable par qui veut vraiment un outil universel avec les liens performants avec d'autres outils plus spécifiques complémentaires.

          Peut-être parce que tout le monde en parle : c'est une référence.
          Peut-être parce que je m'en sert depuis très longtemps. Et l'habitude laisse des traces ...
Alt
Alt




 
Ecrit et composé avec GenPh© -CopyrightDepot.com 00035368- V 2.010-5601-MMag du 26/12/2006

  Dernière modification : 08/02/2015