Logo.

Vous êtes ici : Site photo de Michel MAGNIER > Le laboratoire > Photoshop > Colorimétrie >

Colorimétrie

Gérer l'esthétique de l'image - 3

Proposition deuxième séance.


          Troisième partie
          Dans la première partie de la séance, nous avons effectué les manipulations suivantes :
- Redressement de la perspective d'une image.

          Voilà notre proposition pour le deuxième partie :
- Etape 1.5 : lister les travaux à envisager sur l'image proposée
- Gérer les niveaux et la colorimétrie.


Etape 1.5

          Liste des choses qui vont bien :
- La netteté est satisfaisante

          Liste des choses qui fâchent :
- Le fil de fer est disgracieux : mais, ce n'est pas notre propos ici
- La photo en contre-jour a besoin de reprise.

          Travaux à réaliser :
- Ajuster la colorimétrie pour obtenir le meilleur résultat.


          Note : ici, la couleur a juste besoin d'être affinée.
          En revanche, on va pouvoir constater les rôles des différents outils de réglage de la couleur.

Alt

Boites à outils PE - PC

          Les deux familles de Photoshop sont très différentes sur cette part des possibilités d'action.

          Côté PE12 et PE13

          Le Menu Réglages est accessible dans le menu principal de haut de page.

          Passons sur les procédures automatiques
          Nous allons nous pencher ici d'abord sur les procédures «plus manuelles» qui concernent plus spécialement la gestion de la couleur.
Alt
          Côté PCS et PCC :

          Le menu Réglages est inséré dans le menu Image .
          Côté Réglages , la proposition est nettement plus prolixe, on ne retrouve qu'un item identique :
- Teinte / Saturation

          En revanche, on dispose de plus d'outils.


          En fait, le principal travail concerne l'éclairage, vu auparavant.
          Les capteurs actuels donnent des résultats de bonne qualité, si peu que l'exposition est correcte.

          Donc, dans l'ordre des choses :
- il faut régler l'éclairage
- et ensuite corriger la couleur.

Alt

Correction de la dominante de couleur

          Si une couleur inonde une photo, il est sûr que cette couleur dénaturera les autres couleurs.
          Ci-contre, par exemple, la fleur de lotus, d'un blanc presque parfait est noyée dans le vert de ses feuilles.
          Naturellement, le vert se reflète partout. Ce qui donne une impression de «pas mûr» à la fleur.

          La correction est très simple :
- ouvrir l'outil Correction de la dominante de couleur
- prendre la pipettte et suivre ce que dit Photoshop.

          Résultat :
- partie gauche : image d'origine avec la fleur verdâtre
- partie droite : la fleur a retrouvé son blanc naturel.

          Si l'opération semble simple, il ne faut pas se laisser berner par le premier résultat. Il est facile de réinitialiser et de recommencer. Et enfin, choisir le point de correction qui donne le meilleur résultat.




Alt

Teinte - Saturation

          La teinte :
          Une couleur est donnée par la combinaison des 3 couleurs primaires, rouge, vert , bleu.
          Dans un arc en ciel, la couleur va du rouge au bleu en passant par une valeur moyenne, le vert.
          En fait, cette fonction décale les couleurs intermédiaires sur cette échelle.
          La modification s'effectue sur toutes les couleurs uniformément : choix Global ou sur chacune des couleurs de base : rouge, jaune, vert, cyan, bleu, magenta.

          La saturation :
          Une couleur est issue de la combinaison des trois couleurs primaires, rouge, vert, bleu depuis une source grise.
          La saturation est le choix de moduler la couleur depuis le gris de base vers la valeur la plus élevée.
          En fait, on travail sumultanément sur la couleur et l'éclairement.

          La luminosité :
          Comme on touche à l'éclairement en même temps que l'on touche aux deux autres curseurs, il faut bien pouvoir rééquilibrer tout le monde. C'est pourquoi le cuerseur Luminosité est aussi sur cette fenêtre de réglage.

          Ces fonctions sont à utiliser :
- pour récupérer une couleur anormale
- aller vers des choix dits créatifs.
Alt

Suppression de la couleur

          Comme dit plus haut, la couoleur est obtenue par la combinaison des trois couleurs primaires depuis un éclairement «gris» des photosites.

          Avec le curseur Saturation ci-dessus, c'est ce qu'on faisait avec la possibilité de doser le degré de désaturation.

          Ici, on élimine purement et simplement la couleur.
          En fait, le résultat est le même qu'une désaturation totale.

          Cette fonction est utile quand on veut transformer des images couleur en monochrome, sépia, par exemple. On enlève la couleur et on retravail vers le résultat souhaité ensuite.
Alt

Conclusions

          La retouche de la couleur est une opération assez délicate :
- est-ce que mon écran donne la vraie couleur (étalonnage ?)
- est-ce que ma vue est fidèle ?
- est-ce que ma mémoire est fidèle pour retrouver la vraie couleur du sujet ?
- ect.

          Donc, ici deux objectifs très différents :
- faire une photo la plus vraie possible dans ses couleurs ;
- rechercher des effets de couleurs dits «créatifs»



          Dans le cadre de ces pages, l'objectif est d'obtenir une photo la plus ressemblante possible à la réalité.
          Cela implique de travailler sur la couleur avec doigté. Bien souvent avec les outils automatiques, d'ailleurs.
          Dans le cadre de la création, comme tout est permis ... Mais, ce n'est plus de la photo !

          En revanche, le traitement du niveau, qui a été traité d'une façon incomplète ci-dessus, mérite qu'on s'y attarde un peu plus, car bien des soucis de couleur viennent d'un mauvais histogramme pour toutes raisons qui peuvent se présenter.


Alt




 
Ecrit et composé avec GenPh© -CopyrightDepot.com 00035368- V 2.010-5601-MMag du 26/12/2006

  Dernière modification : 14/02/2015